Le diagnostic état parasitaire

Le diagnostic état parasitaire c’est quoi ?

Diagnostic “état parasitaire”
Malgré leurs tailles réduites, les champignons lignivores et les insectes xylophages sont de véritables menaces pour les édifices. En s’attaquant au bois, ils sont en mesure d’endommager même les constructions les plus modernes.

Afin de prévenir pareil désastre, le moyen le plus simple reste encore de recourir à un diagnostic état parasitaire. Dans les zones humides, les notaires recommandent fortement de le réaliser avant de céder une bâtisse. En effet, bien que non obligatoire, un contrôle de parasites permet au vendeur d’éviter les accusations de vice caché.

Qu’entend-on par diagnostic état parasitaire ?

Sans même que vous le sachiez, il se peut que votre résidence soit victime d’une attaque. Alors que vous vaquez à vos occupations quotidiennes, derrière vos plinthes, sous vos parquets et dans les zones humides, une infestation est à pied d’œuvre. Sans faire de bruit, champignons et insectes dévorent vos bois de l’intérieur.

Un Diagnostic État Parasitaire (DEP) est un examen qui permet de repérer non seulement les champignons lignivores, mais aussi les insectes à même d’endommager le bois. Non-invasif, il nécessite cependant un équipement professionnel pour donner des résultats probants.

Zoom sur le diagnostic immobilier

Quelles sont les espèces recherchées lors d’un DEP ?

Deux types d’organismes vivants s’en prennent généralement au bois : les insectes et les champignons. À chaque contrôle de parasites, l’agent se doit de rechercher la présence de ces organismes.

Quels sont les champignons recherchés lors d’un DEP ?

Attention… Même si les champignons ont une appétence particulière pour le bois, toutes les espèces ne sont pas forcément nuisibles. De fait, en fonction de l’ampleur des dégâts, on scinde les agents mycosiques en deux catégories :

  • les lignicoles ;
  • les lignivores.

Dans le premier cas, les dégâts occasionnés par les parasites sont uniquement d’ordre esthétique. En revanche, les champignons lignivores, eux, endommagent la structure même du bois.

De toutes les espèces de champignons incriminées dans les infestations, une donne des cauchemars aux opérateurs les plus expérimentés. Il s’agit de la mérule pleureuse, un champignon capable de se développer alors que l’humidité ambiante est relativement normale.

Exemple de champignons lignivores

Champignons lignivores

Champignons lignicoles

Quels sont les insectes activement recherchés lors d’un DEP ?

Malheureusement, les catégories d’insectes à même de dégrader le bois sont légion. De fait, on en recense actuellement quatre grands groupes à savoir :

  • les insectes à larves xylophages ayant une préférence pour le bois sec (ou d’intérieur) ;
  • les insectes à larves xylophages préférant les bois frais (ou d’extérieur) ;
  • les insectes nidificateurs ;
  • les termites.

Au sein des foyers, les insectes causant le plus de dégâts sont ceux à larves xylophages. Pour pouvoir passer du statut de larves à celui de nymphes, ces organismes se nourrissent abondamment de bois. Ce faisant, ils dégradent irrémédiablement les charpentes et autres boiseries.

Il convient de souligner que bien que le contrôle de parasites n’est aucunement l’équivalent d’un diagnostic “termites”. Si vous pensez que votre foyer est devenu un éden pour ces insectes redoutables, mieux vaut opter pour un examen spécifique.

À quel moment faut-il réaliser un DEP ?

Actuellement, aucune loi ne régit le recours à un DEP. Cependant, il est d’accoutumée qu’un notaire l’exige lors de la vente d’un bien immobilier situé dans une zone humide. Dans ce cas de figure, le rapport d’ infestation doit être accolé au Dossier de Diagnostic Technique (DDT).

Un autre point sur lequel il est nécessaire de s’attarder, c’est la durée de validité du DEP. Attestant uniquement de l’état des lieux à l’instant T, il ne dispose pas de garanties supplémentaires. Néanmoins, il permet au vendeur de se prémunir contre une potentielle accusation de vice caché.

Demandez votre devis